Mathieu Duvignaud

MATHIEU DUVIGNAUD
[Space Designer & Landscape Architect]

Landscape Architect - ENSNP (2001) - he collaborates in the creation in 2000 of a research group on art and urbanism (Bamagonie), then participates in ICOTEM (LARESCO laboratory at the Faculty of Humanities), Department of Sociology, Poitiers, France.
Currently he co develops the NGO Mundo Micro for audiovisual and cultural projects.
Since 1996, he has developed an artistic and urban research called Art of chance.
In 2009, he initiated a study about art and technology, the Biofeedart, which aims at creating an artistic and educational tool linking body, emotions and art.

Now he accentuates these research works of Land Art and Urban Ecology.

RESEARCH TOPICS

| Urban Phenomenology |

This project aims to continue and deepen the results from research on the body in the city since 2007, developed in the laboratory of Human Sciences University UFRN. The city stages and requires new ways of life that affect family, work, rest, physiological needs, recreation, education, body images, bodily practices. The main objective of the study is to generate, analyze and archive bodily practices carried out in the public and private spaces of the city and moving pictures, to build a network of meanings related to the uses of body and culture of the urban movement. It is planned to establish a laboratory with audiovisual equipment that supports these and other studies of this nature. Research is phenomenological in nature, combining philosophical thought with social indicators, photographs, videos, films.

| Biofeedart |

The objective is to create an artistic tool based on the analysis of vital signs, and at the same time to promote the self-knowledge of the being to improve the quality of life.
Creating a miniaturized device capable of analyzing vital signs [bio], and make them available [feed] to create [art]. This device will be powered by radio frequency technology (Radio Frequency Identification - RFID) that can be transported in bracelets, necklaces. These vital data will be processed by software (developed during the project) and then transformed into multimedia data (sound and light).

Applications:

Art: The development of a tool for creating a new relationship between the artist and the body.
Education: Learning reading and controlling once body.
Architecture: Interact with the body architecture.
Fun: Improving funny side in artistic education.

This research won the art and technology, FAPERN. 2008, Brazil.

| Art of Chance |

The art of chance is a research developed since 1996, it is an aesthetic research on the archeology of the ephemeral. Observing existing elements or have existed often ephemeral form, just in time to appear in the eyes, the photographic work captures these snapshots of urban poetry: these posters, these reflections go through upheavals stronger, those of time, chance, the hand of man or the elements, and then reinvents itself a new identity.

--------------------------------------------------------------------

Mathieu Duvignaud
[ Concepteur d’espace & Architecte Paysagiste ]

Titulaire d’un diplôme d’Architecte Paysagiste - Ecole Nationale Supérieure de la Nature et du Paysage (2001) -, il collabore à la création en 2000 d’un groupe de recherche sur l'art et l'urbanisme (Bamagonie), puis participe à l’ICOTEM (laboratoire LARESCO à la Faculté des Sciences de l'Homme), Département de Sociologie, Poitiers, France.
Actuellement il codirige l’ONG Micro Mundo qui développe des projets audiovisuels et culturels.
Depuis 1996, il développe une recherche artistique et urbaine appelée l’Art du hasard ou un regard sur l'oubli.
En 2009, il initie une étude autour de l'art et de la technologie, le Biofeedart, qui vise à la création d'un outil artistique et pédagogique liant corps, émotions et art.

Dernièrement il accentue ces recherches sur des œuvres de Land art et d’écologie urbaine.

THEMATIQUES DES RECHERCHES

| Phénoménologie urbaine |

Ce projet vise à poursuivre et approfondir les résultats obtenus à partir de la recherche sur le corps dans la ville développée depuis 2007 dans le laboratoire des sciences Humaines de l’université UFRN. La ville met en scène et nécessite de nouveaux modes de vie qui affectent la famille, le travail, le repos, les besoins physiologiques, les loisirs, l'éducation, les images du corps, les pratiques corporelles. L’objectif principal de l'étude est de produire, d'analyser et d'archiver des pratiques corporelles effectuées dans les espaces publics et privés de la ville, ainsi que des images cinématographiques, visant à construire un réseau de significations liées aux utilisations du corps et à la culture du mouvement urbain. Il est prévu de créer un laboratoire avec un équipement audiovisuel qui prend en charge ces études et d'autres de cette nature. La recherche est de nature phénoménologique, combinant la réflexion philosophique avec des indicateurs sociaux, des photographies, des vidéos, des films.

| Biofeedart |

L’objectif est de créer un outil artistique basé sur l'analyse des signaux vitaux, et par la même de favoriser la connaissance de soi de l'être en vue d'améliorer la qualité de vie.
Applications :
Art: l'élaboration d'un outil pour la création et d’une nouvelle relation entre l'artiste et le corps.
Education: apprendre à lire et à contrôler son corps.
Architecture: Interagir le corps avec l’architecture.
Ludique: Rendre l'apprentissage de la création artistique ludique.

En créant un dispositif miniaturisé capable d'analyser les signes vitaux [bio], et les rendre disponibles [feed] pour la création[art]. Ce dispositif sera alimenté par la technologie de radiofréquence (Radio Frequency Identification - RFID) qui peut être transporté dans des bracelets, des colliers. Ces données vitales seront traitées par un logiciel (développé au cours du projet) puis transformé en données multimédia (son et lumière).

Cette recherche a gagné le Prix art et technologie, FAPERN. 2008, Brésil.

| Art du Hasard |

L'art du hasard est une recherche développée depuis 1996, il s’agit d’une recherche esthétique sur l’archéologie de l'éphémère. En observant des éléments existants ou qui ont existé souvent de forme éphémère, juste à temps pour paraître aux yeux, le travail photographique capte ces instantanés de poésie urbaine : ces affiches, ces reflets passent par des bouleversements forts, ceux du temps, du hasard, de la main de l’Homme ou des intempéries, puis se réinvente une nouvelle identité.